Tapez pour rechercher

Actualités

RDC: “Initiative pour la Promotion de l’Industrie Minière (IPM)”, nouvelle association de G7 Miniers

Partager

Les G7 miniers de la RDC ont créé une nouvelle corporation dénommée l’Initiative pour la Promotion de l’Industrie Minière (IPM) afin d’engager des discussions techniques avec le gouvernement sur les préoccupations de l’industrie concernant le nouveau code minier ainsi que les autres questions importantes de l’industrie minière en RDC.

Dans un communiqué signé depuis le 23 août dernier dont DESKECO.COM s’est procuré une copie, le secrétaire général de l’IPM, Richard Robinson, estime que le principal problème demeure l’application du code minier révisé en 2018. Pour lui, ce code compromet les investissements déjà consentis, individuellement et aux côtés des sociétés paraétatiques, sur la base des conditions garanties par le gouvernement via la législation, des garanties spécifiques et des accords commerciaux bilatéraux.

«En outre, si certaines des questions clé du nouveau code ne sont pas résolues, cela devrait certainement décourager d’autres investissements dans de grands projets. Ce qui est pourtant crucial pour l’économie de la RDC et le secteur minier. C’est la raison pour laquelle nous nous engageons à poursuivre les discussions avec le gouvernement afin d’arriver à une solution mutuellement acceptable et améliorer le cadre juridique pour les nouveaux investissements»,  peut-t-on lire dans ce communiqué.

Richard Robinson a également déclaré dans ce document que «les membres de l’IPM veulent arriver à une solution durable pour toutes les parties prenantes en RDC, qui respecte les lois du pays et qui préserve les droits acquis. En attendant, chacune des entreprises négocie à titre individuel avec les autorités sur l’application du code, car il affecte des accords spécifiques et des garanties qu’elles détiennent ».

Les sept géants miniers de la RDC ont quitté la Fédération des Entreprises du Congo FEC, au lendemain de la promulgation du nouveau code minier estimant que leur corporation n’avait pas suffisamment défendu leur cause. Ils se rencontraient  sous le label de G7 Miniers avant de créer l’IPM.

Willy Akonda Lomanga/ Desk eco

Laisser un commentaire