Tapez pour rechercher

Startups

RDC : Faible accès au financement et déficit d’électricité parmi les freins à l’entrepreneuriat des jeunes

Partager

Au cours de l’atelier sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs organisé par le Fonds pour la Promotion des Investissements du 12 au 13 avril au Pullman Grand Hôtel Kinshasa », les participants ont notamment constaté le faible accès au financement, les difficultés liées à la fourniture en énergie électrique, la déficience des infrastructures et les préjugés et les stéréotypes sur la femme.  Ils ont également proposé des solutions.

La dernière journée, consacrée essentiellement à l’accompagnement des jeunes entrepreneurs, a permis notamment au  FPI de décliner sa stratégie en ce qui concerne l’accompagnement des jeunes a été présentée. Il s’agit de la mise en place des incubateurs des start-ups à Kinshasa et à Goma, ainsi que d’un centre d’excellence en pisciculture à Kinshasa.

Parmi les recommandations, il a été demandé au FPI de veiller à la réalisation effective de la mise en place des incubateurs et du Centre d’excellence en pisciculture et poursuivre avec lesdits modèles dans toutes les provinces. Les participants ont aussi souhaité que le FPI travaillen avec un bon nombre des vrais incubateurs spécialisés (qui ont bien formé et encadrer les femmes dans l’élaboration des plans d’affaires, la gestion de leurs entreprises …). Et dans le cadre de la mise en oeuvre du centre de pisciculture de Kinshasa, il a été demandé au FPI d’entrevoir un partenariat de collaboration avec les ONG déjà lancées dans le domaine.

« Je note avec beaucoup de satisfaction que l’atelier a débouché sur l’engagement d’organiser régulièrement ce genre des forums pour mettre ensemble, d’un côté les opérateurs économiques en quête du financement, et de l’autre les partenaires financiers en vue de rencontrer les difficultés rencontrées financières par cette couche d’opérateurs économiques. Je note également, l’engament de certains partenaires, notamment Equity Bank et l’Ecole Supérieure de Management à financer quelques projets potentiels présentés par les femmes et à envisager des programmes spécifiques pour leur formation », a dit Patrick Kitebi, DG du FPI

Laisser un commentaire