Tapez pour rechercher

Actualités Entreprises

La RDC signe l’accord avec le Consortium Chine d’Inga 3

Partager

Le gouvernement congolais annonce la signature d’un accord de développement exclusif mardi entre la RDC et le Consortium Chine d’Inga 3 qui est la première des 6 phases du Grand Inga et le Consortium PROINGA, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende. C’était à l’issue de la 18ème Réunion Extraordinaire du Conseil des Ministres présidée par le président Joseph Kabila.

L’accord signé entre les différentes parties à savoir,  l’Agence pour le développement et la promotion du Grand Inga (ADPI) et les consortiums China Inga III de la Chine et Pro Inga d’Espagne, doit en principe permettre au développeur de lever des fonds pour la prise en charge des études relatives à cet important projet.

La mission leur assignée est de gérer les relations de coopération pour la mise en œuvre du projet Inga III et de  mener des études d’exécution et environnementales sur financement propre du consortium.

Inga 3 doit en principe produire  4800 Mégawatts. Mais 40 organisations non gouvernementales congolaises, membres du projet Inga III avaient exigé en septembre dernier des garanties de bonne gouvernance et la protection des droits des communautés locales avant la signature de tout accord de collaboration ou d’autres contrats en rapport avec ledit projet.

Ces organisations se disent inquiètes par le manque total de transparence  et de surveillance démocratique auxquels le projet est buté. Elles ont relevé également « la corruption pratiquée à grande échelle » ainsi que « le manque véritable de dialogue avec les communautés touchées par ce projet » qui, du reste est sous le contrôle direct de la présidence de la République.

Willy Akonda Lomanga/ Desk Eco

 

Laisser un commentaire