Tapez pour rechercher

Startups

Kinshasa : Michel  Longangu a fabriqué sa propre Tour Eiffel pour vendre les œufs

Partager

L’économie congolaise repose à plus de 90 % sur l’informel selon la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Le manque d’emploi formel pousse certains jeunes à créer des initiatives privées afin d’assurer leur survie. A Kinshasa, Michel Longangu, une quarantaine, a fabriqué sa propre Tour Eiffel pour vendre des œufs.

Chaque soir Michel Longangu parcourt les rues de la commune de Lingwala dans la capitale, pour vendre les œufs cuis. Il a construit sa Tour Eiffel pour faire face à la concurrence dans la vente. Avec un capital 30 000 FC ce jeune homme, marié et père d’une fille, affirme avoir boosté la vente de ses produits grâce à cette initiative.   

« Un jour j’ai eu des difficultés pour vendre deux plateaux d’œufs de trente pièces chacun parce que les vendeurs devenaient de plus en plus nombreux. Cette situation a perduré pendant plusieurs jours. C’est ainsi que j’ai eu cette initiative pour marquer la différence avec d’autres collègues. Et maintenant ça marche plus ou moins bien. Et j’arrive à écouler aujourd’hui plus de 120 pièces avec un bénéfice de plus au moins 8 000 FC (environs 5 $) par jour. Cet argent me permet de payer le loyer et d’autres besoins quotidiens » a affirmé Michel Longangu.

Son commerce mélangé à l’art aguiche nombre de personnes.  

« Les gens sont émerveillés de voir ma petite Tour Eiffel que j’ai fabriquée à base des plateaux d’œufs en carton. De temps en temps les curieux m’encouragent avec 500 ou 1000 FC. Mais mon souci est d’avoir dans les jours à venir un petit point de vente où d’autres vendeurs d’œufs viendront s’approvisionner. J’invite d’autres jeunes à avoir des initiatives au lieu de se mettre dans la rue pour extorquer des gens », suggère-t-il.

En République Démocratique du Congo et principalement à Kinshasa, la plupart de journaliers dans les entreprises touchent moins de 100 USD le mois.  Au terme de la 33ème session du Conseil National du Travail tenu en date du 25 octobre au 1 novembre 2017, le CNT a résolu de réajuster le SMIG de 1680 FC à 7075 FC pour les travailleurs manœuvres ordinaires, qui devrait entrer en application dès janvier 2018.

Avec plus de 120 USD le mois, Michel Longangu dépasse largement le niveau du SMIG fixé et reste son propre employeur.

Willy Akonda Lomanga / Desk Eco

Laisser un commentaire