Tapez pour rechercher

Analyses

John Murton : Le Brexit permet au Royaume-Uni d’être libre de signer des nouveaux partenariats économiques avec l’Afrique

Partager

John Murton, ambassadeur du Royaume Uni en RDC, estime que le BREXIT ouvre la voie à des nouvelles opportunités commerciales entre son pays et l’Afrique.

« Le référendum a été âprement gagné et le résultat, bien que clair, était serré.   Beaucoup de familles, y compris la mienne, ont été divisées.   Mais la classe politique et les fonctionnaires du Royaume-Uni restent unis sur le fait qu’il est impératif que nous respections la volonté du peuple et que nous mettions en œuvre sa décision. Notre départ de l’Union européenne offre de nouvelles-opportunités dans nos relations avec l’Afrique. Nous renforcerons chaque ambassade et nous nous tournerons vers l’extérieur comme un ‘Global Britain’ – une Grande-Bretagne axée sur le monde », a dit John Murton à l’occasion de la célébration jeudi de l’anniversaire de la Reine d’Angleterre, Elizabeth II.

Il a ajouté qu’une fois que le Royaume-Uni aura quitté l’Union européenne, il est probable qu’il soit plus libre de signer des partenariats pour de nouveaux échanges commerciaux avec des pays africains.

« C’est notre intention de maintenir ou d’accroître l’accès aux marchés Britanniques.  J’espère voir plus de produits congolais sur les rayons de Tesco et Sainsburys. (…) Après le Brexit, nous continuerons notre politique de développement et une politique étrangère qui soutient la lutte contre la pauvreté et l’instabilité.  Je suis fier que le Royaume-Uni soit le seul pays de l’Organisation de Coopération et Développement Economique à consacrer 0,7% de Revenu National Brut à l’aide au développement et aussi deux pourcents à la défense et à la sécurité. Par conséquent, nous dépensons, à travers nos fonds bilatéraux et multilatéraux, plus d’1,4 millions de dollars par jour en RDC pour assurer sa stabilité et améliorer la vie des gens ordinaires », a-t-il ajouté.

Le « Brexit » est une abréviation de « British Exit », désignant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Le 23 juin 2016, lors d’un référendum organisé par l’ancien Premier ministre David Cameron, 51,9% des Britanniques ont choisi de quitter l’UE. A la suite du déclenchement de l’article 50 du traité sur l’Union européenne le 29 mars 2017, le Royaume-Uni et les 27 autres pays membres de l’Union européenne ont dorénavant deux ans pour préparer la sortie effective du pays. Jusqu’à cette date, le pays reste donc membre de l’Union européenne.

Nommée en juillet 2016 et reconduite en juin 2017, c’est la Première ministre Theresa May qui mène les discussions sur la sortie de son pays face à une équipe de négociateurs représentant l’Union européenne.

Laisser un commentaire